Informations et mises à jour concernant COVID-19

Afin de réduire le risque de propagation de COVID-19 et de protéger la santé de nos membres, notre personnel et le public, les portes des bureaux de la section locale 527, y compris le Centre de formation et les bureaux de Cornwall et Gatineau sont actuellement fermées. Bien que les bureaux de la section locale 527 sont fermés, le Conseil d'administration, les représentants et le personnel continuent à vous servir par téléphone ou par courriel.


Informations pour nous rejoindre

Vous pouvez nous joindre pendant nos heures d'ouverture de 9hrs à 17hrs du lundi au vendredi pour de l'assistance et votre appel sera acheminé au membre du personnel approprié et / ou un représentant.

Bureaux

Représentants et personnel de l'Union

Toutes demandes de renseignements liés aux conventions collectives (y compris les termes et conditions, etc.) peuvent être envoyés à: Andrée Maltais (Gérante des relations de travail) - AndreeM@liunalocal527.com

Cliquez ici pour plus de détails sur les options de paiement pour les cotisations syndicales mensuelles et auto-paiement des prestations.


Option de paiement de paie de vacance anticipée

Afin d'alléger votre charge financière en raison du COVID-19, une application unique pour paiement de vacances anticipée sera permise dans les mois de mars et avril 2020.

Cliquez ici pour soumettre votre application


Questions et réponses (Liés au travail et Union)

Déclaration générale - Le gouvernement fédéral et provincial continuent de réagir à la pandémie du COVID-19 (coronavirus). Alors que les réponses indiquées ci-après étaient exacts au moment de leur parution, vous devez rester au courant des nouveaux développements. L'Union vous recommande de consulter des sources gouvernementales pour des informations précises.

Parcourir toutes les questions et réponses

La planification de l'Union sur la fermeture des sites d'emplois vers le bas?

Chaque employeur détermine si oui ou non de continuer à fonctionner. Tant qu'ils fonctionnent, l'Union continuera à vous représenter dans votre emploi et de faire respecter la convention collective applicable et les lois et les lois liées au travail. Si l'employeur arrête temporairement, l'Union va essayer de vous aider à trouver d'autres travaux.

La réalité pratique est que beaucoup de nos membres souhaitent continuer à travailler pendant qu'il est sûr pour eux de le faire. L'Union aidera ses membres en veillant à ce que toutes les précautions raisonnables ont été mises en place pour leur sécurité.

Il y a des options disponibles à l'Union en ce qui concerne le dépôt de griefs contre les employeurs spécifiques en fonction des faits spécifiques. L'Union peut également déposer des plaintes en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité ( « LSST »), alléguant des violations spécifiques de cette loi.

Les employeurs ont recours à nos membres et à leur tour, ont la responsabilité de la sécurité des travailleurs qu'ils emploient. LSST, l'employeur a une obligation en vertu de l'article 25 (2) (h) de prendre toutes les précautions raisonnables pour assurer la sécurité du travailleur. Cette disposition prévoit expressément:

Responsabilité de l'employeur
s. 25 (2) Sans limiter la stricte obligation imposée par le paragraphe (1), l'employeur doit,
(H) prendre toutes les précautions raisonnables dans les circonstances pour assurer la protection d'un travailleur;

En vertu de la LSST chaque travailleur en Ontario a le droit de refuser un travail qui ne sont pas en sécurité. L'article 43 (3) prévoit:
Refus de travailler s. 43 (3) travailleur A peut refuser de travailler ou de faire un travail particulier où il a des raisons de croire que,
(A) tout équipement, machine, un appareil ou un objet qu'il est d'utiliser ou de fonctionner est susceptible de mettre en danger, elle-même ou un autre travailleur;
(B) l'état physique du lieu de travail ou la partie de celui-ci dans laquelle il travaille ou est au travail est susceptible de mettre en danger lui-même; (B.1) la violence en milieu de travail est susceptible de se mettre en danger ou elle-même; ou
(C) tout équipement, machine, appareil ou chose qu'il ou elle est d'utiliser ou de faire fonctionner ou la condition physique du lieu de travail ou la partie de celui-ci dans laquelle il travaille ou est au travail est en violation de la présente loi ou des règlements et telle de risque de récidive se mettre en danger, elle-même ou un autre travailleur.

Le 16 Mars, 2020, le gouvernement provincial a annoncé qu'il avait l'intention d'adopter une loi qui fournirait un congé protection de l'emploi aux employés dans l'isolement ou de quarantaine en raison de Covid-19, ou ceux qui ont besoin d'être en dehors du travail pour prendre soin des enfants à cause de l'école ou la fermeture des garderies. Si elle est adoptée, ce sera avec effet rétroactif au 25 Janvier à 2020.

Mon site d'emploi en toute sécurité?

Les chantiers de construction et les lieux de travail industriels peuvent être des lieux intrinsèquement dangereux. Tout au long de votre carrière de travail que vous avez été formés pour être au courant de votre environnement et d'identifier les risques pour la santé et la sécurité. Vous savez que si vous voyez quelque chose qui ne va pas ou ce qui est dangereux, alors vous devriez dire quelque chose à votre employeur.

La pandémie COVDI-19 a évoqué la possibilité de nouveaux risques pour la santé et la sécurité sur le chantier. Vous devriez considérer:

  • Que ce soit des installations main-désinfectant pour les mains ou le lavage des mains sont disponibles.
  • Que ce soit une salle de bains / ou de toilettes portables sont nettoyés et inspectés.
  • Que ce soit des collègues qui sont soumis à l'auto-isolement ou de quarantaine sont en violation de ces exigences.
  • Que ce soit il y a eu des tests positifs en milieu de travail.

si tu vois quelque chose, dis quelque chose. Votre employeur doit prendre toutes les précautions raisonnables pour protéger les travailleurs et devrait enquêter et, si possible, remédier aux éventuels problèmes de sécurité. Si l'action ne sont pas prises pour remédier à un risque pour la santé et la sécurité, vous disposez d'un droit de refuser un travail conformément à l'article 43 de la LSST. Si vous avez des préoccupations au sujet de votre santé et de sécurité, vous devez refuser et signaler immédiatement la situation à votre employeur, votre représentant syndical et le ministère du Travail, qui peut être atteint à: 1-877-202-0008.

Nous sommes tous préoccupés par notre santé et nous devons aussi rester respectueux des autres. Si vous êtes malade, ne vont pas au travail.

Maintenant que nos responsables de la santé informés qu'il devrait y avoir plus de 50 personnes dans une réunion, sera local en œuvre des mesures sur les chantiers plus importants?

La direction est maintenant pour éviter les rassemblements de 50 personnes ou plus. L'employeur a l'obligation de garder le coffre-fort du chantier et de prendre des précautions raisonnables pour protéger les travailleurs. L'Union attend des employeurs soient au courant de cette exigence et de veiller à ce qu'ils respectent. Si vous pensez que le site d'emploi n'est pas sûr (en raison du nombre de personnes ou pour d'autres raisons), vous avez le droit de refuser un travail.

Que peut faire local pour protéger les droits des travailleurs?

L'Union peut et déposera ou tous les griefs et la santé au travail et les plaintes sécurité nécessaires aux entrepreneurs de maintien et les employeurs responsables de toute violation de la loi et la convention collective applicable. L'Union prendra des mesures pour protéger tout membre qui refuse un travail dangereux, ou qui prend du temps de congé conformément aux lignes directrices et des recommandations sur provinciale ou fédérale. Toute question de spécifiques devraient être soulevées avec votre représentant de l'Union, de préférence par écrit, avec autant de détails ou de précisions possibles (nous avons besoin de qui, quoi, quand, où, d'autres témoins, etc.) ainsi qu'un numéro de téléphone où ils peuvent vous appeler retour.

Avec l'état d'urgence déclaré, nous nous nous attendions toujours à aller travailler et nous mettre en danger?

Premier Ford announced on the morning of Tuesday March 17, 2020 that Ontario was under a state of emergency. The following establishments are legally required to close immediately: All facilities providing indoor recreational programs; All public libraries; All private schools as defined in the Education Act; All licensed child care centres; All bars and restaurants, except to the extent that such facilities provide takeout food and delivery; All theatres including those offering live performances of music, dance, and other art forms, as well as cinemas that show movies; and Concert venues. Further, all organized public events of over fifty people are also prohibited, including parades and events and communal services within places of worship. These orders were approved by the Lieutenant Governor in Council and will remain in place until March 31, 2020, at which point they will be reassessed and considered for extension, unless this order is terminated earlier.

Le premier ministre Ford a également identifié les activités et les entreprises qui étaient ne pas impacté notamment le transport en commun, les épiceries et surtout, pour un grand nombre de nos membres, ceux qui sont employés dans la construction. C'est, l'état d'urgence ne se ferme pas, ou affecte nécessairement les chantiers de construction ou de nombreux lieux de travail industriels qui emploient des membres Liuna.

Si votre lieu de travail est ouvert, sous réserve des problèmes de santé et de sécurité, vous devraient aller travailler. Les employés qui doivent travailler de y assiste et ne sont pas couverts par l'état d'urgence, y compris les travailleurs de la construction, ont toujours un choix à faire au sujet du retrait de vos services et cesser de fumer.

Vous avez également le droit à un lieu de travail sûr et vous devriez faire des préoccupations que vous avez connues à votre employeur. Il est toujours utile d'exprimer leurs préoccupations devant les autres afin qu'il puisse être vérifié sur la route en cas de besoin. Mieux encore mettre vos préoccupations le cas échéant par écrit et l'envoyer à votre employeur et votre copie représentant syndical. Comme il est indiqué ci-dessus vous avez le droit de refuser un travail dangereux en vertu de la Loi.

Tout le monde dirigé par leur employeur de ne pas travail ou qui sont assister isolait en raison d'un avis médical ou sont un voyageur de retour devrait suivre ces directions et de garder leur employeur informé en cas de besoin. Nous encourageons tout le monde à suivre les conseils et l'orientation qu'ils ont été données par des tiers, y compris votre employeur.

Si vous pensez que vous risquez votre santé en assistant travail et chercher à retirer vos services et / ou de demander une mise en disponibilité médicale alors qui est votre choix. Le 16 Mars, 2020, le gouvernement provincial a annoncé qu'il avait l'intention d'adopter une loi qui fournirait un congé protection de l'emploi aux employés dans l'isolement ou de quarantaine en raison de Covid-19, ou ceux qui ont besoin d'être en dehors du travail pour prendre soin des enfants en raison de l'école ou la fermeture des garderies. Vous devriez examiner si l'une de ces protections s'appliquent à vous, et le cas échéant, informer votre employeur de cette raison lorsque vous refusez le travail ou de demander une mise à pied médicale.

Si vous refusez de travail de l'employeur peut assister chercher à mettre fin à votre emploi dans ce cas, nous, dans le fichier cours normal un grief demandant votre rétablissement. Le résultat de tout grief est incertain. Nous examinerons tous les griefs et tenir pleinement compte des faits et des moyens de défense potentiels. Tous les griefs sont attribués à un avocat en particulier spécialisé en droit du travail et la construction du droit du travail.

En fin de compte, le choix est le vôtre. Si vous ne pas aller au travail sans permission, ou une raison valable, vous pouvez être considéré par votre employeur d'avoir quitté ou peut être mis fin. Si vous n'êtes pas le travail fréquentez vous ne devriez pas attendre à ce que votre employeur vous paiera.

Centre des programmes de formation annulés?

Toutes les classes et des cours à tous les centres de formation Liuna sont annulés jusqu'à nouvel ordre.

Si vous avez besoin d'une formation obligatoire pour les cours spécifiques requis par LSST veuillez téléphoner ou envoyer un courriel au Centre de formation pour obtenir de l'aide.

Si le centre de formation est fermé, comment puis-je mis à jour mes cours?

Tous les employés sur les chantiers de construction doivent être à jour dans le SIMDUT, LSST et de travail à la formation Heights. Si vos certificats expirent alors que le centre de formation est fermé, vous devez informer votre employeur. SIMDUT et de la LSST refreshers peuvent être effectuées en ligne, et sont disponibles tandis que le centre de formation est fermé.

L'employeur peut prendre des dispositions pour un fournisseur privé de formation pour toute autre formation dont ils ont besoin. Il reste la position de l'Union que vous devriez être payé si vous êtes envoyé à la formation obligatoire de l'employeur.

Nous avons soulevé cette question avec le ministère du Travail et ils sont conscients qu'il est une question qui devra être pris en compte.

Y aura-t une aide financière pour les membres pendant cette période?

L'Union ne paie pas des membres de travail, ou des membres qui sont tenus à l'auto-isolement ou de quarantaine en raison de Covid-19. Les membres peuvent demander une aide financière par l'assurance-emploi, ou à travers le plan de la santé et le bien-être.

Les avantages de l'assurance-emploi offrent jusqu'à 15 semaines de remplacement du revenu et est disponible aux demandeurs admissibles qui sont incapables de travailler en raison d'une maladie, d'une blessure ou de quarantaine, afin de permettre leur temps de rétablir leur santé et leur retour au travail. Les Canadiens mis en quarantaine peuvent demander l'assurance-emploi (AE) des prestations de maladie. Une fois que ceux viennent à échéance, les membres peuvent être en mesure de demander des prestations d'invalidité à court terme grâce à nos avantages pour la santé et le bien-être.

Il est en fin de compte la responsabilité du gouvernement de fournir une aide financière aux travailleurs. Le 16 Mars 2020, la gouvernement fédéral a annoncé qu'il envisageait de formes de soutien pour les employés qui ne sont pas admissibles aux prestations d'assurance-emploi. Liuna continue à faire pression sur tous les paliers de gouvernement pour obtenir une aide financière pour nos membres touchés par le virus. Ceci est toutefois une question complexe pour les différents paliers de gouvernement qui sont tous inondés de demandes similaires de la part des secteurs public et privé.

l'assurance d'assurance-emploi est disponible à toute personne touchée par le coronavirus et maintenant soumis à aucune période d'attente. Le gouvernement fédéral a récemment mis l'information est la suivante:
Le gouvernement du Canada versera renoncer à la période d'attente d'une semaine pour les personnes qui sont en quarantaine ou ont été dirigés vers l'auto-isolement et réclament l'assurance-emploi (AE) des prestations de maladie, à un coût estimé à 5 millions $. Le gouvernement du Canada présentera également des améliorations au Programme de travail partagé à un coût estimé à 12 millions $ pour aider les employeurs qui connaissent une baisse d'activité en raison de Covid-19, et leurs travailleurs. Nous explorons des mesures supplémentaires pour soutenir les autres Canadiens touchés, y compris le soutien du revenu pour ceux qui ne sont pas admissibles aux prestations d'assurance-emploi de.

L'assurance-emploi (AE) les prestations de maladie offrent jusqu'à 15 semaines de remplacement du revenu et est disponible aux demandeurs admissibles qui sont incapables de travailler en raison d'une maladie, d'une blessure ou de quarantaine, afin de permettre leur temps de rétablir leur santé et leur retour au travail. Les Canadiens mis en quarantaine peuvent demander l'assurance-emploi (AE) des prestations de maladie.

Service Canada est prêt à aider les Canadiens touchés par Covid-19 et mis en quarantaine, les actions de soutien suivantes:

  • La période d'attente d'une semaine pour les prestations d'assurance-emploi sera de renoncer pour les nouveaux demandeurs qui sont mis en quarantaine afin qu'ils puissent être payés pour la première semaine de leur demande.
  • L'établissement d'un nouveau numéro de téléphone sans frais dédié à l'appui des enquêtes liées à renoncer à des prestations de l'assurance-emploi la période d'attente. Téléphone: 1-833-381-2725
  • Priorité de traitement des demandes d'assurance-emploi pour les demandes de l'assurance-emploi pour les clients en quarantaine.

Plus d'informations à ce sujet dans fourni au bas de cette page web.

Le Bureau local ouvert au public?

Tous les bureaux locaux sont actuellement fermés sans accès pour les membres ou le public. Cependant, le personnel sont disponibles pour répondre aux questions des membres et fournir des services d'expédition par téléphone. Pour les membres et le personnel nous protègent limitons toutes les réunions non essentielles et la pratique de la distanciation sociale tel que recommandé par les autorités sanitaires provinciales et fédérales. Nous laisserons tout le monde savoir quand les bureaux rouvriront.

Union des paiements Cotisations

Il est de la responsabilité de chacun des membres de payer leurs cotisations syndicales et de rester en règle. Si vous payez normalement votre cotisation mensuelle directement, vous devez continuer à le faire. Si vous êtes membre de la construction qui a leur cotisation mensuelle « cochés » et remis, et sont mises à pied ou autrement ne fonctionne pas, vous devez vous assurer que vos cotisations mensuelles sont à jour.

Si vous ne payez pas votre cotisation pendant 2 mois, vous serez administrativement suspendu et cesserez d'être membre en règle.

Si vous avez une question sur votre statut de cotisation s'il vous plaît contacter le bureau de l'Union.

Le marché financier est dans la tourmente. Ma pension sûre?

Les ouvriers de la caisse de retraite de l'Est du Canada et du Centre est géré par des professionnels bien financée retraite. Tous les investissements LPF ont été réalisés sous la direction d'experts et d'une manière sûre et diversifiée. Le Fonds est confiant qu'il peut livrer sa promesse de vous.

Les questions spécifiques concernant les droits à pension individuels ou le rendement du Fonds doivent être adressées au Fonds à: http://www.lpfcec.org.

Travail en hauteur formation achevée entre le 28 Février 2017 et 31 Août, 2017 maintenant valide pour quatre ans à compter de la date d'achèvement du programme de formation. Ceci est une extension d'un an pour les certifications existantes. Cliquez ici pour les règles et les règlements complets sous la Santé et Loi sur la sécurité.


Aide financière du Gouvernement du Canada relié au COVID-19

Le gouvernement du Canada présente diverses options d'aide financière dans le cadre de leur Plan d'intervention économique à l'égard de la COVID-19. Les informations ci-dessous ont été sourcés du site web respectif du Gouvernement du Canada le 25 Mars 2020 et peut être sujet à des changements sans préavis. L'Union vous recommande de consulter leur site Web l'information exacte et des mises à jour. Plus d'informations suivront sur la façon dont ces nouvelles ressources financières seront reliés au régime de prestations des membres de la section locale 527.

Visitez le site web du Plan d'intervention économique du Canada à l'égard de la COVID-19 pour plus de détails

Soutien aux particuliers et aux familles

Hausse des montants de l’Allocation canadienne pour enfants

Le gouvernement du Canada versera 300 $ de plus par enfant par l’intermédiaire de l’Allocation canadienne pour enfants (ACE) pour 2019-2020. Cela signifie environ 550 $ de plus pour une famille moyenne.

Cette prestation sera versée dans le cadre du paiement prévu de l’ACE en mai.

Les personnes qui reçoivent déjà l’Allocation canadienne pour enfants n’ont pas à présenter une nouvelle demande.

Paiement du crédit spécial pour la taxe sur les produits et services

Nous verserons un paiement spécial unique d’ici le début du mois de mai par l’intermédiaire du crédit pour la taxe sur les produits et services pour les familles à revenu faible ou modeste.

La prestation supplémentaire moyenne sera de près de 400 $ pour les personnes seules et de près de 600 $ pour les couples.

Il n’est pas nécessaire de présenter une demande pour recevoir ce paiement. Si vous êtes y admissible, vous l’obtiendrez automatiquement.

Délai supplémentaire pour produire une déclaration de revenus

Nous reportons la date d’échéance de production des déclarations de revenus des particuliers de 2019.

Dans le cas des particuliers (autres que les fiducies), ils auront jusqu’au 1er juin 2020 pour produire leurs déclarations de revenus.

Nous permettrons également que tout nouveau solde d’impôt sur le revenu dû, ou les acomptes provisionnels, soient reportés jusqu’après le 31 août 2020, sans intérêts ni pénalités.

Soutien hypothécaire

Les banques canadiennes se sont engagées à collaborer avec leurs clients, selon le principe du cas par cas, pour trouver des solutions qui les aideront à gérer les difficultés découlant de la COVID-19. Les Canadiens qui sont touchés par la COVID-19 et qui éprouvent des difficultés financières en raison de cette pandémie devraient communiquer avec leur institution financière au sujet de la possibilité d’un report hypothécaire. Ainsi, cette aide sera offerte aux personnes qui en ont le plus besoin quand elles en auront besoin.

Communiquez avec votre institution financière pour obtenir de l’aide supplémentaire entourant les paiements de votre hypothèque.

Soutien aux personnes qui risquent de perdre leur emploi

La nouvelle Prestation canadienne d’urgence

Le gouvernement du Canada offrira une prestation imposable de 2 000 $ par mois pendant quatre mois au maximum :

  • les travailleurs qui doivent cesser de travailler en raison de la COVID‑19 et qui n’ont pas accès à un congé payé ou à une autre forme de soutien du revenu;
  • les travailleurs qui sont malades, qui sont mis en quarantaine ou qui prennent soin d’une personne malade atteinte de la COVID‑19;
  • les parents travailleurs qui doivent rester à la maison sans salaire pour s’occuper d’enfants qui sont malades ou qui ont besoin de soins supplémentaires en raison des fermetures d’écoles et de garderies;
  • les travailleurs qui ont encore leur emploi, mais qui ne sont pas payés parce qu’il n’y a pas suffisamment de travail en ce moment et que leur employeur leur a demandé de ne pas venir travailler;
  • salariés et travailleurs autonomes, y compris les travailleurs à contrat, qui ne seraient pas admissibles par ailleurs à l’assurance-emploi.

Les Canadiens qui reçoivent présentement des prestations d'assurance-emploi régulières et de maladie doivent continuer de recevoir leurs prestations et ne devraient pas faire la demande pour la nouvelle prestation canadienne d'urgence. Si leurs prestations d'assurance-emploi se terminent avant le 3 Octobre, 2020, ils peuvent demander la prestation canadienne d'urgence une fois que leurs prestations d'assurance-emploi cessent, si elles sont incapables de retourner au travail en raison du COVID-19. Les Canadiens qui ont déjà fait une demande d'assurance-emploi et dont la demande n'a pas encore été traitée n'ont pas besoin de faire une nouvelle demande.

Les Canadiens commenceront à recevoir leurs paiements de la nouvelle prestation canadienne d'urgence dans les 10 jours suivant l'application et celle-ci sera payée à toutes les quatre semaines (en vigueur rétroactif à partir du 15 mars, jusqu'au 3 Octobre 2020).

Les Canadiens qui sont admissibles à des prestations d'assurance-emploi régulières et de maladie seront toujours en mesure d'accéder à leurs prestations normales d'assurance-emploi, s'ils sont encore au chômage après la période de 16 semaines couverte par la nouvelle prestation canadienne d'urgence.

La Prestation canadienne d’urgence sera accessible par l’intermédiaire d’un portail Web sécurisé dès le début du mois d’avril. Pour faire une demande, une ligne téléphonique automatisée et un numéro sans frais seront également mis à la disposition des demandeurs.

  • Cette prestation remplace la prestation de soins d'urgence annoncée précédemment et la prestation de soutien d'urgence.

Demande de prestations d’assurance-emploi

Si vous avez été mis à pied récemment ou avez réduit vos heures de travail et que vous êtes admissible aux prestations d’assurance-emploi, vous pouvez présenter votre demande aujourd’hui.

Soutien aux personnes malades, en quarantaine ou en isolement imposé

La nouvelle Prestation canadienne d’urgence

Le gouvernement du Canada offrira une prestation imposable de 2 000 $ par mois pendant quatre mois au maximum :

  • les travailleurs qui doivent cesser de travailler en raison de la COVID‑19 et qui n’ont pas accès à un congé payé ou à une autre forme de soutien du revenu;
  • les travailleurs qui sont malades, qui sont mis en quarantaine ou qui prennent soin d’une personne malade atteinte de la COVID‑19;
  • les parents travailleurs qui doivent rester à la maison sans salaire pour s’occuper d’enfants qui sont malades ou qui ont besoin de soins supplémentaires en raison des fermetures d’écoles et de garderies;
  • les travailleurs qui ont encore leur emploi, mais qui ne sont pas payés parce qu’il n’y a pas suffisamment de travail en ce moment et que leur employeur leur a demandé de ne pas venir travailler;
  • salariés et travailleurs autonomes, y compris les travailleurs à contrat, qui ne seraient pas admissibles par ailleurs à l’assurance-emploi.

Les Canadiens qui reçoivent présentement des prestations d'assurance-emploi régulières et de maladie doivent continuer de recevoir leurs prestations et ne devraient pas faire la demande pour la nouvelle prestation canadienne d'urgence. Si leurs prestations d'assurance-emploi se terminent avant le 3 Octobre, 2020, ils peuvent demander la prestation canadienne d'urgence une fois que leurs prestations d'assurance-emploi cessent, si elles sont incapables de retourner au travail en raison du COVID-19. Les Canadiens qui ont déjà fait une demande d'assurance-emploi et dont la demande n'a pas encore été traitée n'ont pas besoin de faire une nouvelle demande.

Les Canadiens commenceront à recevoir leurs paiements de la nouvelle prestation canadienne d'urgence dans les 10 jours suivant l'application et celle-ci sera payée à toutes les quatre semaines (en vigueur rétroactif à partir du 15 mars, jusqu'au 3 Octobre 2020).

Les Canadiens qui sont admissibles à des prestations d'assurance-emploi régulières et de maladie seront toujours en mesure d'accéder à leurs prestations normales d'assurance-emploi, s'ils sont encore au chômage après la période de 16 semaines couverte par la nouvelle prestation canadienne d'urgence.

La Prestation canadienne d’urgence sera accessible par l’intermédiaire d’un portail Web sécurisé dès le début du mois d’avril. Pour faire une demande, une ligne téléphonique automatisée et un numéro sans frais seront également mis à la disposition des demandeurs.

  • Cette prestation remplace la prestation de soins d'urgence annoncée précédemment et la prestation de soutien d'urgence.

967 total views, 9 views today